vendredi 12 octobre 2012

Un approvisionnement local pour la restauration collective dans les Deux-Sèvres

Les Deux-Sèvres adoptent les concepts d’ “écorégion ” et d' “autosuffisance alimentaire de proximité ”.

Les cantines dans les Deux-Sèvres, c'est une assiette gigantesque, estimée à vingt et un millions de repas à servir chaque année : deux millions dans les collèges, le double dans les écoles maternelles et primaires, près de cinq dans les maisons de retraite. Et il y a aussi les hôpitaux, les administrations, les mutuelles…

le conseil général s'est d'abord intéressé aux collèges dont il assure le fonctionnement. Constat révélateur : « Actuellement, moins de 9 % des produits servis à nos élèves sont issus de la région ».

Pour démontrer qu'il leur est possible de se fournir dans un proche rayon, il a réalisé un catalogue des produits locaux déjà disponibles (1). « On propose déjà 400 références. Aujourd'hui, les 120 producteurs qui ont rejoint Résalis peuvent fournir 70 % des références de produits laitiers, 100 % de la viande et la moitié de l'épicerie. »
En revanche, pour produire localement les quelque 25.000 tonnes de fruits et légumes consommés chaque année, l'ingénieur a calculé que la filière maraîchère allait devoir investir 200 hectares de terres supplémentaires dans le département. 

La totalité de l'article ici

Une action qui s'inscrit dans la durée et pour le développement et la protection des terres agricoles. Vous pensez à déménager là-bas pour assurer votre autosuffisance alimentaire de 10 ans ? Vous avez bien raison.

Voilà une initiative très intéressante et engagée, bien au-delà de ce que propose la mairie de Marseille avec Sodexo.


1 commentaire: